article N°1 : le syndrome de l'imposteur


syndrome-de-l-imposteur

Vous êtes-vous déjà dit que vous ne méritiez pas votre succès ? Qu'il était dû à un "coup de chance" ? Qu'un jour le monde s'apercevrait que finalement vous n'avez pas plus de connaissances que les autres ? 

Si la réponse est oui, il est fort probable que vous souffriez du syndrome de l'imposteur. Celui-ci est une forme de doute de soi et se caractérise par deux choses : la première est cette remise en question constante de nos propres capacités, la deuxième est l'attribution de nos succès à des facteurs extérieurs comme la chance, les circonstances, l'entourage etc. Les personnes qui souffrent de ce syndrome ont l'impression de duper leur entourage et ont donc peur de pouvoir être "démasquées" à tout moment. 

S'il est presque impossible de s'en débarrasser définitivement, nous pouvons tout à fait apprendre à vivre avec et le maitriser afin qu'il devienne une force. 

1. Le syndrome de l'imposteur nous pousse à nous dépasser 

Notre cerveau nous protège en nous envoyant des alertes, pour être sûr d'arriver bien préparé à un rendez-vous, avoir assez étudié pour un examen, par exemple. 
Le doute envers nos propres capacités, lorsqu'il reste occasionnel, nous pousse à continuellement vouloir étendre nos compétences et donner le meilleur de nous-même. Il peut donc, dans certains cas, être plutôt bénéfique et nous aider à avancer. 

 

2. Même les personnes les plus talentueuses et compétentes peuvent souffrir du syndrome de l'imposteur

Sachez que même certains entrepreneurs à succès, de grands artistes, en passant par de grands écrivains, ont parfois l'impression d'être des imposteurs. 
Monter en compétences dans un domaine en particulier ne fera pas disparaitre votre syndrome de l'imposteur. Mais vous pouvez choisir votre réaction face à ce dernier, et surtout, choisir d'agir malgré la peur. 

 

3. Prenez conscience des moments où il refait surface et choisissez d'agir

Savoir qu'il existe aide énormément à le maitriser. 
Fasse à un nouveau challenge, identifiez les moments où vous commencez à douter de vous, de vos capacités, de votre légitimité, et choisissez consciemment de passer à l'action. On ne peut pas éliminer la peur, mais on peut choisir d'agir malgré elle. Il s'agit d'un sentiment commun et entièrement normal, mais la laisser vous arrêter est votre choix. L'action est donc votre meilleur atout. 

Focaliser son esprit sur l'action atténue les effets du syndrome de l'imposteur car on ne peut réellement se concentrer que sur une chose à la fois. À travers nos actions, nous nous prouvons que nous n'agissons pas comme un imposteur, et qu'au contraire, nous faisons ce que nous avions dit que nous ferions. Nous gagnons en confiance. 

 

4. Langage et croyances

Le langage et la façon dont on parle de soi ont également un grand impact. Nos paroles influencent nos croyances, nos croyances influencent nos actions. "On ne devient pas qui on veut. On devient qui on croit pouvoir devenir.", c'est la théorie que défend Mel Robbins, auteure de nombreux bestsellers.
Votre façon de parler de vous-même est donc primordiale quant à la maitrise de votre syndrome de l'imposteur. À la formule "ce n'est pas pour moi, je vais échouer", préférez par exemple "je vais essayer et faire de mon mieux".

 

5. Rester fidèle à soi-même est le meilleur moyen de ne pas avoir l'impression de "duper" le monde, et d'accroitre sa confiance en soi

Si le syndrome de l'imposteur repose sur le fait d'avoir l'impression de berner notre entourage et la peur de se faire repérer, votre authenticité est également un atout redoutable pour le contrôler. Si vos actions reflètent votre personnalité, vos valeurs, vos intentions, les crédits de vos succès vous reviendront.

 

6. Listez vos succès et réussites et toutes les raisons pour lesquelles vous êtes là où vous êtes aujourd'hui

Ecrivez-les là où elles seront facilement accessibles afin de pouvoir les relire à chaque fois que vous vous surprendrez à douter de vous. Sur votre téléphone ou votre ordinateur, dans un carnet sur votre table de chevet, à chacune sa méthode. Trouvez le format qui vous convient et remémorez-vous toutes les raisons pour lesquelles vous êtes géniale.

Partager vos peurs et vos doutes avec une personne de confiance peut s'avérer très utile car cela vous permettra de mettre des mots sur vos émotions, d'avoir du soutien et surtout dans certains cas, de vous apercevoir que vous êtes loin d'être seule. 

signature-allison


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés